Digestion – Introduction au tube digestif : anatomie et embryologie

Faites connaitre !

L’alimentation est un élément crucial pour le maintien de la vie. Elle fournit à l’organisme, le combustible nécessaire aux réactions métaboliques. Ainsi, pour passer de l’aliment brut, aux métabolites finis, nous passons par le tube digestif : c’est la digestion.

 

Comment se structure notre tube digestif ?

Le tube digestif est une longue canalisation qui s’étend de la bouche à l’anus. C’est en son sein que vont se dérouler de nombreux mécanismes physico-chimiques.

Le tube digestif, fait près de 10 m de long et représente 11% du poids total d’un Homme. Il comporte 5 principaux organes qui s’emboîtent les uns aux autres, assistés par 3 glandes annexes.

Ceux sont de haut en bas :

⟡ La cavité buccale.

⟡ L’œsophage.

⟡ L’estomac.

⟡ L’intestin grêle.

⟡ Le gros intestin.

Survol anatomique des composants du tube digestif

On a les organes principaux…

La cavité buccale

Limitée en avant par l’orifice buccal (la bouche) et le pharynx en arrière, elle est la première portion du tube digestif. La cavité buccale se compose d’éléments clés pour la mastication, où vont se dérouler les premières étapes de la digestion.

⟡ Les dents : au nombre de 20 pour les moins de 7 ans et 32 pour les adultes, elles vont assurer l’essentiel du découpage et du broyage des aliments.

⟡ La langue : occupant la partie centrale de la cavité orale, elle va participer à la mastication et assurer la déglutition.

⟡ Le pharynx : c’est un carrefour aérodigestif qui va assurer la transition entre les appareils digestif et respiratoire.

L’œsophage

C’est une sorte de canule qui juxtapose le pharynx en haut, et s’embouche en bas dans l’estomac par le cardia (orifice supérieur de l’estomac). On peut la considérer comme structure de transit, puisque sa seule fonction est le transport par péristaltisme, du bol alimentaire dans le tube digestif. Il mesure près de 25 cm pour un diamètre de 2 cm. A chacune de ses extrémités, supérieur et inférieur, se trouvent deux sphincters.

L’estomac

Pour le tube digestif, c’est le lieu où les aliments vont subir une importante digestion chimique. On le trouve dans le quadrant supérieur gauche. Il a la forme d’un J et mesure entre 25 et 28 cm de longueur pour 10 à 12 cm de largeur, avec une capacité pouvant aller à 2 litres.

Il s’ajuste sur :

2 courbures : la petite courbure en avant et la grande courbure en arrière.

2 incisures : l’incisure cardiale (ou angle de Hiss) au niveau du cardia, et l’incisure angulaire.

2 tubérosités : la grosse tubérosité (ou fundus) qui fera office de plafond, et la petite tubérosité pour le fond.

4 portions : le cardia, le fundus gastrique, le corps, le pylore.

L’intestin grêle

C’est le plus long segment du tube digestif. Il mesure 7 m de long pour un diamètre extrêmement variable selon l’activité. Il s’étale sur 3 blocs :

⟡ Le duodénum : en forme de C, il mesure entre 20-25 cm.

⟡ Le jéjunum : long de 2,5 m il va occuper le quadrant supérieur gauche.

⟡ L’iléon : de 3,6 m de longueur, il est situé dans le quadrant inférieur droit.

Le gros intestin

Formant pratiquement un carré complet, en vue de face. Il se dessine sous 2 angles : l’angle colique droit (ou hépatique) et l’angle colique gauche (ou splénique). Le colon va assurer pour le tube digestif, un rôle de transport et d’excrétion.

Il se compose :

⟡ Du cæcum : 6 cm de haut sur 6-8cm de largeur.

⟡ Du colon : 1,5 m en forme de U renversé, il a 4 segments : le colon ascendant, le colon transverse, le colon descendant et le colon sigmoïde.

⟡ Du rectum et du canal anal : par où va se stocker puis se faire la défécation.

… et aussi des glandes annexes !

Ceux sont des constituants à part entière du tube digestif et sont de ce fait indispensable à son bon fonctionnement.

Les glandes salivaires

Elles produisent une salive enzymatique, qui va entamer la digestion chimique dans la cavité buccale : c’est l’insalivation. Ceux sont des glandes exocrines.

On les classifie comme suit :

2 glandes parotides : localisées sur la branche montante de la mandibule.

2 glandes submandibulaires (ou sous-maxillaires) : de part et d’autres de la langue (en dessous).

2 glandes sublinguales : toujours de part et d’autres de la langue, mais devant les submandibulaires.

Ces glandes peuvent produire jusqu’à 1,5 litre de salive au quotidien.

Le foie

C’est un vaste organe qui s’étend juste en-dessous du diaphragme. Il est de couleur rouge brun et a la forme d’un triangle rectangle dont l’un des sommets adjacents est pointé vers l’estomac. On le retrouve dans le quadrant supérieur droit. Il va répandre ses substrats dans le duodénum par le canal cholédoque, canal qu’il partage avec la vésicule biliaire. Enfin, il est séparé en deux par la fosse de la vésicule biliaire.

Ces deux parties sont :

⟡ Le lobe gauche.

⟡ Le lobe droit (ou grand lobe unique).

Le pancréas

C’est une glande mixte qui a la forme d’un triangle isocèle à la base arrondit et pointant dans la même direction que le foie (vers la droite). A l’instar de ce-dernier, le pancréas va lui aussi déverser ses sécrétions dans le duodénum à travers le canal pancréatique principal (ou canal de Wirsung).

système digestif-digestion

Un coup d’œil sur l’embryologie du tube digestif !

A la 4ème semaine…

C’est au cours de la délimitation, qu’une partie du lécithocèle secondaire (ou vésicule endoblastique) va s’invaginer dans l’embryon pour donner l’intestin primitif. Son développement va se faire suivant un axe longitudinal en arrière du cœur.

Les 3 segments de l’intestin primitif

L’intestin primitif va porter à présenter 3 portions :

■   Intestin antérieur.

■   Intestin moyen.

■   Intestin postérieur.

L’intestin antérieur

Il s’étend de la membrane pharyngienne jusqu’au bourgeon hépatique. Il donne naissance à près de 13 structures :

Oreille moyenne

Cavité buccale

Amygdales

Tractus thyréoglosse

Pharynx

Œsophage

Trachée

Thymus

Bronches

Estomac

Duodénum

Foie

Pancréas

L’intestin moyen

Il fait suite à l’intestin antérieur et communique avec la vésicule ombilicale par le canal vitellin. Il va quant à lui, générer l’essentiel de l’intestin définitif :

Duodénum

Jéjunum

Iléon

Cæcum

Appendice

Côlon ascendant

2/3 proximal du côlon transverse

L’intestin postérieur

On le retrouve après l’intestin moyen et se termine dans la membrane cloacale. Termine le tube digestif :

1/3 distal du côlon transverse

Côlon descendant

Côlon sigmoïde

Rectum

2/3 supérieur du canal anal (le 1/3 inférieur étant issu de la peau)

Conclusion

Nous venons d’établir un rapide exposé des différents organes de l’appareil digestif ainsi que leur origine embryologique. Nous pouvons donc en conclure que ce-dernier dispose de cinq organes qui se relient l’un après l’autre selon une tuyauterie continue, pour assurer chacune des étapes de la digestion, qu’elles soient physique ou chimique. Le but ultime étant l’assimilation intestinale et l’excrétion.

Consultez aussi les hashtags suivants :

#DigestionUnePhysiologieFondamentale

#DigestionFocusSurLaCavitéBuccale

#DigestionFocusSurEstomac

Jonathan ESSOH

Habituellement appelé "Jo" par son entourage, Jonathan Essoh est un fan inconditionnel des nouvelles technologies appliquées en Médecine... D'où il a participé à la conception de ce site internet qui fera office de Vadémécum de la science initiée par Hippocrate!

Commentaires